Le jour où j’ai décidé de créer mon propre métier

Il y à 11 ans d’ici j’ai commencé à bosser, directement après mes études, sans vraiment me poser de questions …
Pourquoi s’en poser? De toute façon j’avais fait des études … Il fallait bien que je bosse là dedans.

Assez-vite la frustration d’être « bloquée » dans un domaine commença à se faire sentir.
J’ai donc lu beaucoup de livres, suivi quelques formations, je suis curieuse de nature et j’ai donc profité de la toile pour me former par moi-même également.

Tout cela, au départ, je l’ai un peu gardé pour moi, j’ai continué à me former … mais au bout d’un moment j’ai trouvé cela dommage de ne pas l’utiliser.
J’ai donc dans un premier temps … Changé de boulot!

Toujours orienté web comme le premier, mais au départ avec tellement plus de projets … « Au départ » je dis bien, parce que assez vite, j’ai commencé à tourner en rond, à ne plus arriver à me contenter de ce qui m’était proposé de faire.

J’ai donc décidé il y a 1 an maintenant de sortir de ma zone de confort tellement convoitée – avec mon CDI, un beau salaire qui tombait tous les mois, des avantages,… –

J’ai tout claqué pour CRÉER MON PROPRE MÉTIER.

Aujourd’hui je vis de mes passions, et je le vis tellement mieux.
Toujours dans le web, avec des projets tous plus intéressants les uns que les autres, avec des challenges excitants, avec des rencontres incroyables et une auto-formation continue!
Alors oui, je ne gagne plus un salaire de fou, je n’ai plus de sécurité financière, mais maintenant je me lève chaque matin en me disant que j’ai une chance infinie de bosser pour moi et que grâce à cela je vis bien mieux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like


2 Comments

  1. tania

    les métiers du digital semble offrir pas mal d epossibilité
    même si je pense que nous ne sommes pas tous fait pr être freelance
    très chouette que tu t épanouisses c super important

    • MomLifestyle

      Oui c’est certain, il m’a fallu à moi aussi beaucoup réfléchir, tout calculer, et enfin sauter le pas.
      Sans aucuns regrets même si certains mois sont plus difficiles que d’autres.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *